Calligraph:ink Liquid eye liner, l’art de la calligraphie selon Shu Uemura

 

Là, vous vous dites:

 

« Ça y est! La lipstick elle nous a saoulé avec Mac, avec Nars, avec laura Mercier et maintenant c’est Shu Uemura! »

 

Oui, vous n’avez pas tort. Mais en même temps, comme une maman qui a son amour qui augmente à la naissance de chacun de ses enfants, moi mon cœur augmente à chaque nouvelle marque que je découvre.

 

Et je suis en train de devenir dingue de Shu Uemura comme je suis devenue dingue de Nars ou de Laura Mercier.

 

J’aime cette marque car ce ne sont pas QUE des produits de maquillage ou de soins (oui, car Shu fait aussi des soins, je suis fichue!) mais il y a toute une philosophie derrière, une philosophie très japonaise (comme le créateur de la marque) basée sur le respect de la peau (un beau maquillage c’est d’abord une belle peau bien soignée) et sur une approche très zen.

Aujourd’hui je vais vous parler d’une nouveauté Shu Uemura que je trouve vraiment intelligente et bien pensée à plus d’un titre.

C’est le Calligraph:ink liquid eye liner.

 

liner shu first

 

Inspiré de l’esthétisme et du perfectionnisme propre aux artisans japonais et qui ont toujours inspiré Shu Uemura dans son art (oui, puisqu’à mes yeux le maquillage poussé à un haut niveau d’excellence peut être considéré comme de l’art), cet outil perpétue la philosophie de Shu Uemura qui considérait que le geste était le reflet de la pensée.

Pour aller plus loin dans cette idée, Shu Uemura considérait que l’on ne peut réaliser un maquillage parfait qu’en étant soit même parfaitement serein.

Ludovic Engrand, maquilleur pour la marque et qui a eu la très grande chance d’être formé par Shu Uemura lui même (Shu Uemura est depuis décédé) l’explique très bien.

Dans une interview de lui que j’avais lu dans un magazine, il expliquait qu’avant d’être formé par le maître aux techniques de maquillages proprement dites, il lui avait fallu désapprendre  toutes ces techniques de maquillage à l’occidentale qu’il exerçait auparavant et de se vider l’esprit pour travailler avec calme et sérénité afin de maitriser totalement son geste

J’ai eu la chance de rencontrer plusieurs fois Ludovic Engrand dans le cadre de présentations de presse.

C’est un homme d’une grande gentillesse et incroyablement abordable.

Je n’ai jamais osé lui dire que j’avais lu des interviews de lui et que j’ai faillit tomber dans les pommes la première fois que je l’ai vu! ^^

Je suis fan et respectueuse de son travail, mais pas groupie, ça va! ^^

Mais repartons sur le Calligraph:Ink eye liner qui a été crée afin de permettre ce geste totalement épuré propre aux calligraphes japonais.

Sa prise en main est vraiment très facile, sa « plume » permet une application vraiment facile du liner.

Mais surtout, ce qui me scotche c’est son intensité!

Un noir vraiment très très noir, waterproof et longue tenue.

 

PENTAX DIGITAL CAMERA

J’ai utilisé le Calligraph:Ink eye liner pour écrire ce petit mot (d’amour! XD) et vous pouvez voir l’intensité de la couleur et la possibilité de moduler l’épaisseur du trait.

 

liner shu 2

 

Avec ce liner on peut donc se faire un trait de liner simple pour tous les jours, un véritable œil de biche ou même un maquillage artistique.

J’adore aussi et surtout l’idée de créer un liner rechargeable comme un stylo plume.

Il suffit d’acheter le liner puis sa recharge et quand la cartouche d’encre est terminée, de juste racheter une recharge pour avoir de nouveau un liner tout neuf.

Cela permet vraiment d’avoir un liner de qualité professionnelle pour un coup très intéressant.

Si vous voulez voir l’intensité et la facilité d’utilisation de ce liner « en live » je l’utilise dans cette vidéo et dans celle-ci.

 

Calligraph:Ink eye liner Shu Uemura 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments on Calligraph:ink Liquid eye liner, l’art de la calligraphie selon Shu Uemura

  1. Sofi
    28 mars 2014 at 20 h 22 min (3 années ago)

    L’idée est vraiment très chouette de la recharge.
    Après en avoir essayé des tonnes, je pense avoir trouvé le graal avec le Marc Jacob.
    Mais je n’ai pas testé le Shu, alors….

    Répondre
  2. natieak
    30 mars 2014 at 15 h 06 min (3 années ago)

    C’est la première fois que j’entends parler d’un liner rechargeable ! C’est un très bonne idée!

    Répondre

Leave a Reply