Poupoupidou (le maquillage de Marilyn)

 

 

I wanna be loved by you

Just Youuuuuuuu

Nobody else but you

*Tadadam*

I wanna be loved by you

Toudoudoudidoudidam

Poupoupidou

POU!

 

Nous attendons toutes la collection Mac en hommage à Marilyn Monroe.

 

Après mon article Suicide Blonde sur le supplice capillaire que devait endurer Marilyn Monroe pour être la blonde platine incendiaire que nous connaissons, voici aujourd’hui un petit article sur le maquillage de la star qui nous fait tant rêver! ♥_♥

 

Toutes les informations sont principalement tirées du livre Monroerama qui est une bible pour les fans de Marilyn.

 

Son costumier:

Une fois, elle m’a dit:

« Je peux métamorphoser mon visage

comme on transforme une toile blanche en tableau. »

 

C’est vrai que quand on voit une photo de Marilyn sans maquillage,même si elle est jolie,  on est très loin de la pin up de cinéma qu’on a l’habitude de voir.

 

 

 

 

A tel point que comme le racontait Lee Strasberg (directeur de l’Actor studio et ami de Marilyn) ou Truman Capote, elle sortait sans maquillage et les cheveux attachés dans New York et prenait même le métro, sans que personne ne la reconnaisse.

 

 

 

 

Marilyn était très au fait des techniques de maquillage et même si elle avait un maquilleur attitré, Allan Snyder dont je vous avais parlé ici, elle savait parfaitement se transformer elle même en Marilyn.

 

Elle avait surnommé son maquillage le look de la taie d’oreiller sale ou look blanc sur blanc (cheveux platine, peau très claire)

 

Voici les étapes de son maquillage:

 

 

  • Le teint

 

 

 

Elle hydratait sa peau avec de la vaseline ou de la crème Nivéa (elle avait fait une pub lorsqu’elle était mannequin pour la marque) puis appliquait un nuage de poudre et renouvelait l’opération plusieurs fois.

 

Ensuite, elle posait son fond de teint.

 

Résultat: Un teint bien opaque, qui captait bien les lumières de l’époque et très longue tenue.

 

Pour souligner ses pommettes, elles les ombrait de blush rose corail. Elle en posait aussi sur la pointe du nez et du menton pour les adoucir.

 

Puis elle utilisait un enlummineur pour créer un contraste entre le haut et le bas de son visage.

 

Enfin elle accentuait son grain de beauté avec un crayon noir.

 

 

  • Les yeux

 

 

 

Son inspiration était le regard sexy et mystérieux de Greta Garbo.

 

Outre ses sourcils en accent circonflexe,qu’elle redessinait.

 

Elle posait une ombre blanche nacrée (White Lustre d’Elizabeth Arden) sur toute la paupière jusqu’au sourcil  puis elle ombrait le pli de la paupière avec un fard fumé (Autumn smoke ou pearly blue d’Elizabeth Arden).

 

Ensuite elle posait son Eyeliner liquide noir et un trait de crayon blanc dans la muqueuse de l’oeil (pour agrandir le regard) et du mascara waterproof Elizabeth Arden et des faux cils dont elle coupait la frange en deux pour accentuer le côté Hodded eyes de son regard.

 

 

  • La bouche

 

 

 

Elle mélangeait 5 tonalités de rouges à lèvres différentes qu’elle appliquait en plusieurs couches sur ses lèvres retracées au crayon afin de leur donner du relief.

 

Son costumier (qui balançait quand même pas mal!^_^)

 

« En vérité, ses lèvres étaient plutôt plates »

 

 

Le maquillage de Marylin Monroe est mythique et pourtant, il est une hérésie pour de nombreux maquilleurs.

Pour eux, il s’agit d’un masque plus que d’un makeup.

C’est pour cette raison qu’il est si facilement reproductible par tous les artistes de cabaret.

En effet, un blond très clair et une bouche très rouge s’acclimatent souvent très mal avec un teint très blanc.

 

Un des coiffeurs qui a connu  Marilyn parlait du paradoxe de son look.

 

« Plus elle était maquillée et plus elle semblait naturelle.

Il se produisait en elle un changement extraordinaire.

Au fur et à mesure de sa transformation, sa voix (qui n’était pas du tout la même en réalité), son attitude et sa gestuelle changeait.

Elle devenait Marilyn »

 

 

Elle utilisait de nombreuses mimiques qu’elle avait apprises lors de son expérience de mannequin.

 

Elle savait positionner son visage afin que son nez ne paraisse pas trop grand.

 

Elle avait appris à sourire de façon à ce qu’on ne voit pas ses gencives.

 

C’est peut être la somme de tout ses petits détails et de ses talents qui rendent le look de Marylin si particulier.

 

Et c’est sûrement pour cette raison qu’aucune autre artiste qui a essayé de l’imiter (et pourtant, elle sont nombreuses) n’ait jamais réussi à prendre sa place.

 

 

N’est ce pas Lady Gaga?

 


 

N’est ce pas Madonna?

 

 

Et vous, que pensez vous du maquillage de Marilyn? Est il une inspiration pour vous?

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Comments on Poupoupidou (le maquillage de Marilyn)

  1. Mymydonna
    28 août 2012 at 12 h 27 min (5 années ago)

    Marilyn c’est mythique <3, par contre je suis pas fan du Make up et encore moins après avoir lu ton article, ça ressemble plus a un masque qu'a un Make up au point qu'elle soit méconnaissable sans Make up c'est limite.

    Répondre
  2. Blufunkgirl
    28 août 2012 at 19 h 35 min (5 années ago)

    J’adore ces articles que tu fais sur l’histoire du make up et des artistes légendaires du milieu. cette fille est magnifique et unique et ta question me prend au dépourvu car il ne m’est jamais venue à l’idée de m’inspirer de son make up. Pour moi c’est inimitable et intouchable tellement marqué par une personnalité que je ne me vois même pas essayer
    Bizzzzzzzzzz

    Répondre
  3. HélèneSud
    28 août 2012 at 19 h 37 min (5 années ago)

    Impressionnée par la technique Make Up !!! quoiqu’il en soit il est vrai que la description que tu nous as donnée de son « rituel » et le résultat sont 2 choses incroyables opposés : une technique de maçon qui plâtre et un résultat et un fini si naturel … peut être que les éclairages des plateaux de l’époque n’étant pas d’une qualité extraordinaire il fallait vraiment y aller franchement
    J’ai toujours bcp aimé Marilyn mais surtout respectée : un être fragile et fort à la fois si méconnu…. si mal aimé !
    merci pour tous ces détails ! bizzzzzz

    Répondre
  4. Dominique
    28 août 2012 at 20 h 42 min (5 années ago)

    Marilyn était extrêmement fragile sur le plan psychologique, elle souffrait de maniaco-dépression ( c’est établi par les psychiatres, elle était donc bipolaire, terme qui a remplacé maniaco-dépressif ). Il n’est pas étonnant qu’elle ait voulu une telle transformation sur elle même puisqu’elle n’avait aucune confiance en elle en réalité. D’un côté c’était les paillettes, la lumière et la célébrité, de l’autre l’ombre, le laisser-aller chez elle, les crottes de chien sur le sol, les médicaments avalés à outrance. La déesse du sexe qui avait exigé une robe cousue sur elle pour l’anniversaire de Kennedy, était un être sans défense une fois les projecteurs éteints. Elle en mourra hélas mais le mythe lui survivra longtemps, 50 ans après c’est souvent le rouge de Marilyn qu’on recherche, sa blondeur et par dessus tout son sex-appeal inimaginable.

    Répondre

Leave a Reply