Mac Collection Cindy Sherman. J’avoue que des fois, je m’interroge…

  

 

 Coucou les filles,

 

Ce n’est pas la première fois que Mac collabore avec des artistes photographes ou peintres.

 

Rappelez vous la collection Make up art cosmetic et du merveilleux quad photorealiiiiiiiiism (oui, je deviens un peu hystérique quand je parle de ce quad. Désolée!^^).

 

Ce n’est donc pas une surprise de les voir collaborer avec Cindy Sherman.

 

Cindy Sherman est une artiste principalement photographe (mais elle peint aussi). Elle se définie elle même comme artiste conceptuelle.

 

Ça pour du concept, c’est du concept.

 

Elle a beaucoup travaillé sur la représentationde la femme dans notre société.

Sous forme d’autoportrait.

 

 

 

 

Parfois, avec des mannequins (pas des top models, des mannequins de vitrine)

 

 

 

Elle a aussi fait toute une thématique sur les clowns.

 

 

 

Même si on ne peut pas nier le talent indéniable de cette femme et sa légitimité pour collaborer avec Mac (puisqu’elle a collaboré avec la marque Comme des garçons et fait des photos de mode, notamment pour Vogue ou Harper Bazar),certaines parties de son travail peuvent susciter le rejet.

 

Certaines photos parties de son travail sont, volontairement, choquantes.

 

Par exemple, les photos de mannequins sont assez glauques.

 

Alors quand j’ai entendu parler de cette collaboration, je me suis demandée si une collection pouvait être faite à partir d’une personen dont l’oeuvre est basée sur une esthétique bien éloignée du glamour.

Voici les visuels officiels de la marque que j’ai vu sur temptalia.

 

Ce sont des autoportraits de Cindy Sherman.

 

 

C’est vrai, ça fait peur.

Mais, là dessus Mac a une réponse.

En gros, aujourd’hui, les gens n’ont plus peur d’être extravagants et assument leur extravagance.

Soit.

Mais tu sortirais comme ça dans la rue, toi?

Même si tu te revendiques originale ou extravagante?

Pas sûr…

Donc, ces visuels  m’ont un peu refroidie et m’ont fait réflechir sur une nouvelle tendance que l’on rencontre de plus en plus dans la publicité.

 

Une tendance qui ne rencontre pas du tout mon adhesion.

 

Le marketing par la provocation.

 

Ça a commencé par toute cette vague des pubs porno chic. Vous savez ces pubs pour les marques de luxe où les mannequins étaient prises en photo dans des poses lascives.

 

Ce n’était pas pour des cosmétiques donc on ne s’étendra (ou!le jeu de mots) pas la dessus.

 

On avait déja eu cette collection Mac en collaboration avec la marque Rodarte.

 

Une collection soit-disant inspirée par un voyage des conceptrices de cette marque au nord du mexique.

 

Une  région qui est dans une situation de quasi guerre civile à cause de la la guerre entre cartel de la drogue.

 

Mais, elle regorge aussi d’usines appartenant à des entreprises américaines où les ouvriers travaillent dans des conditions inhumaines (je me rappelle d’un article qui expliquait que dans une  usine d’écrans plats, le patron vérifiait visuellement chaque mois, que ses ouvrières avaient leurs régles pour être sûr qu’elles n’étaient pas enceintes sinon c’était la porte).

 

 

 

Les produits portaient les charmants noms de ville fantôme, sans sommeil, usine, pâle, marcheur endormi (marcheur endormi était la traduction littérale, parce qu’en fait Sleepwalker signifie aussi zombie).

 

Face au tollé déclenché sur internet, la collection n’est jamais sortie.

 

Pourtant, elle regorgeait de petites pépites.

 

Notamment cette beauty powder

 

 

 

Ou ce fard mineralize et ce gloss

 

On a eu la campagne Veet sur le théme du petit minou.

 

Imaginez un clip sur Youtube avec une petite chatte qui  chantait « quand mon minou est tout doux, il vaut le coup »

 

Et un site internet où toi aussi, avec ta souris, tu pouvais épiler ton petit minou!

 

Et bien sûr, faire à la fin le test du matou pour voir si ton minou était assez doux!

 

Un sous entendu bien salace.

 

Bonjour l’image de la femme!

 

Pour une marque dont 95% de la clientèle est féminine ça s’appelle se tirer une balle dans le pied, non?

 

Site fermé au bout de 24 heures et clip retiré.

 

La collection Cindy Shermann n’est pas sur ce registre je vous rassure.

Mais bien que ces visuels soient en totale coordination avec l’univers artistique de Cindy Sherman, j’ai peur qu’ils soient contre productifs car qui aurait envie d’acheter un produit de cette collection en voyant ces  photos en vitrine d’une boutique Mac?

Et encore une fois, c’est dommage!

Parce que là aussi, cette collection regorge de petites pépites (toutes les images de produits viennent de chez Temptalia)

 

 

Le fard Shockaholic, un repromote , qui est une tuerie! Je me suis encore maquillée avec hier, c’est un prune mat juste magnifique.

 

 

 

Les MSF lightscapade et porcelain pink

 

Deux quads qui m’ont l’air vraiment bien

 

 

 

Le lipglass C-Thru (qui est un peu une légende chez les mac addict^^)

 

 

Et toutes ces merveilles, les visuels ne les mettent pas du tout en valeur.

 

A trop vouloir être conceptuelles, les marques n’en deviendraient elles pas anti commerciales?

 

Et vous, que pensez vous de ce marketing provocant?

 

Cela vous donne t-il envie d’acheter?

 

La collection Cindy Sherman sera en boutique en Octobre et pour ma part, je vais sûrement aller y jeter un oeil ne serait ce que pour les deux MSF.

 

Et vous?

 

Edit: Cet article a été publié sur le site Orsérie.

Vous pourrez le lire ici

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 Comments on Mac Collection Cindy Sherman. J’avoue que des fois, je m’interroge…

  1. Priscilla
    29 juillet 2011 at 11 h 11 min (6 années ago)

    J’ai vu les visuels aussi hier… Et je me suis dit que MAC était tombé sur la tête…

    Répondre
  2. June
    29 juillet 2011 at 11 h 23 min (6 années ago)

    Surtout que Cindy Sherman est un peu spéciale comme artiste, je sais ce que j’en dis, j’ai bossé là dessus sur un cours de photo… perso je trouve plein de trucs glauques, et ces photos bah c’est pareil, alors qu’elle aurait pu faire un boulot magnifique puisque certains de ses premiers autoportraits étaient tout simplement sublimes… Dommage !

    Répondre
  3. gigimagique
    29 juillet 2011 at 12 h 38 min (6 années ago)

    Et voilà, a force de vouloir sortir des collections toutes les 2 semaines, ils en viennent à faire n’importe quoi!
    Déjà le visuel font pas envie, mais en plus si c’est pour qu’il y ai la moitié de repromote… Quant au contenu des quad ils me semble reconnaitre 2 ou 3 permanants.
    Bref, encore une fois c’est super décevant.

    Répondre
  4. kaki
    29 juillet 2011 at 13 h 10 min (6 années ago)

    Ils sortent beaucoup trop de collec’, beaucoup plus que de demandes, perso ca me fait plus envie du tout…. Trop de choix, tue le choix et c’est bien connu que l’on veut toujours un truc qui se fait rare plutot que ce que tu peux trouver à tous les coins de rues…

    Je sais pas si tu as lu sur Twitt, mais c’est sold out aussi en Suissse, sorry

    Répondre
  5. titine04
    29 juillet 2011 at 13 h 58 min (6 années ago)

    c’est juste très laid, et le coup du clown moi ça me fait flipper ; illamasqua avait fait dans le même genre mais moins dérangeant je trouve !!!

    Répondre
  6. Malicia
    30 juillet 2011 at 0 h 27 min (6 années ago)

    Je n’adhère pas aux visuels mais ça ne m’empêcherait pas d’acheter si un des items me plait

    Répondre
  7. Laureen
    30 juillet 2011 at 9 h 47 min (6 années ago)

    Quelle horreur ces visuels! Mais qu’est-il arrivé à MAC? La marque n’a pas besoin de se différencier à ce point pour plaire! Comme toi, je vois ces visuels devant une vitrine, ca ne me donne pas envie d’entrer:

    Répondre
  8. Sonia
    2 août 2011 at 18 h 07 min (6 années ago)

    J’ai eu très mal aux yeux en voyant les visuels de la collec’ Cindy Sherman…autant j’suis ok pour s’amuser avec le make-up et machun bidule mais le but c’est tout de même d’appeler la clientèle pas d’lui faire peur…

    Répondre
  9. Carottine
    2 mai 2012 at 10 h 38 min (5 années ago)

    Quand j’ai vu les « pubs » je me suis dit JAMAIS. Maintenant que je vois les produits… A la limite. C’est vraiment provoc’ pour provoc’

    Répondre

Leave a Reply