Plus les choses changent, plus elles restent les mêmes…(Joie de vivre, nostalgie et maquillage sans Naked palette!!!)

Cette phrase est du plus grand philosophe du 20 ème Siècle, je vous parle de Snake Plissken bien sûr !

Snake est un penseur, que dis-je un précurseur !
Mais pourquoi je vous cause de Snake aujourd’hui ?

Je me dois de vous raconter ma journée de Jeudi dernier, la journée de la loose, la journée pourrie par excellence.

Déjà, dès le matin, je lis sur mac addict que les palettes Naked s’arrachent comme des petits pains dans tous les séphoras de France et de Navarre, alors que moi, bloquée à mon bureau, j’imaginais les stocks s’épuiser sans pouvoir agir!!!

Puis je vois qu’elle a été mise en vente sur le site Séphora en plein milieu de la nuit et grâce à un stock conséquent (à peu près équivalent au nombre de doigts d’une main) à 6 heures du matin (oui, tu lis bien !) bah y’en avait plus ! Une politique commerciale de qualité, tu as raison!

En plus, prise de tête au boulot sur des dossiers qui ne seront toujours pas résolus à mon départ en retraite (vu comme c’est parti) mais qu’un nouveau petit chef sorti d’une école supérieure a décidé de résoudre en 30 secondes sans même savoir de quoi ça parle (crois moi que quand je suis sortie de son bureau, il en savait un peu plus mais il savait aussi que la fille qui s’occupe du dossier, elle savait de quoi elle parlait ELLE !)

Bref, le soir, j’étais laminée, déroutée, fatiguée, blasée !

Je mets mes trolls au lit et je me vautre devant la TV juste pour me vider le crâne avec un truc si possible sympa.

Et là, sur Direct 8, ils m’ont écouté, ils se sont dit « Tiens Lipstick, elle a passé une journée vraiment merdique aujourd’hui, on va lui faire plaisir ! »
Soirée Snake !!! Hannnnnn, tout de suite , la lumière au bout du tunnel, l’éclaircie sur ma journée pourrie.

Comment, tu connais pas Snake ? Snake est le héros récurrent de deux films que j’adore (tellement que j’ai deux fois les DVD, un neuf que j’utiliserais quand l’autre sera rayé !)New York 1997 et Los Angeles 2013.

Dans le premier, en 1997 ; alors que L’île de Manhattan est transformée en un pénitentier géant, qu’Air force 1 se crashe à l’intérieur de ce même pénitentier et que le monde est au bord de la guerre mondiale, Snake ne perd jamais son sens du cool et de la répartie qui tue.
Alors que le responsable du pénitentier lui demande d’aller chercher le président, Snake répond « Le président de quoi ? »

Snake t’as trop la classe, j’te jure…. Vous avez vu comme il est beau ?Oui, il est borgne comme Albator !Gniiiiii

La suite au chef d’œuvre absolu qu’est New York 1997 (cherche pas, fellini à côté, c’est nul ),c’est Los angeles 2013 (Escape from LA pour les puristes après Escape from NY, ça sonnait bien mais comme en France, les titres de films américains deviennent tout pourri, ça a donné ça !).

Snake allait cette fois dans la prison de Los Angeles (quoi c’est la même chose ?!Oui, c’est vrai mais on s’en fout y’a Snake !) sauver la fille du président (« le président de quoi ? »Oh tu suis, c’est génial !XD)

Et là, sa phrase culte était « plus les choses changent, plus elles restent les mêmes ! »

D’où le titre de cet article. Ça a necessité mûre réflexion de ma part, crois moi , je me suis creusé le crâne pour faire tout ce cheminement, chère lectrice.

Donc maintenant tu sais qu’en plus d’être une dingo du make up , du télé achat, je suis aussi une cinéphile acharnée plus particulièrement fan de films de genres (horreurs, science fiction, anticipation, etc&hellip

Le cinéaste réalisateur de cette duologie (comme une trilogie sauf que c’est deux films quoi !Et encore tu crois pas si bien dire, il y a un troisième film écrit mais pas les moyens de le faire) c’est John Carpenter .

Tu vois sa photo et tu te dis, c’est qui ce papy ? Bah ce papy est l’inventeur du concept génial de film d ‘horreur qu’est le tueur solitaire masqué qui marche lentement alors que ces victimes courrent mais qu’à la fin, il les chopent toujours quand même !

Oui, le premier film du genre, Halloween avec le tueur Michael Myers, c’est lui.
De là est partie la série des freddy, vendredi 13, etc…Un précurseur donc!

Il a fait d’autres film formidables comme Assault sur le central 13 (version année 70), the Fog, the Thing, Vampires, L’antre de la folie, Ghost of mars.

Et deux merveilleux épisodes de la merveilleuse série Master of horror (Imagine le concept des réalisateurs de films d’horreur qui font des épisodes de série d’une heure.Il ya eu Romero, Carpenter, John Landis, … c’est un must pour les fans) :

La fin absolue du monde (Quel beau titre!) et  ProLife.

Tu te doutes que si je croise John Carpenter dans la rue (ce qui est hautement improbable quoique à 20 ans , j’ai vu michael Jackson au Virgin mégastore des champs élysées quand même), et bien je tombe dans les pommes.

Bon, revenons en à nos moutons et à plus les choses changent plus elles restent les mêmes.
Comme il a raison, Snake !

Une mode chasse l’autre, une palette chasse l’autre mais n’a t-on pas déjà ce qu’on convoite de nouveau ? (Je philosophe peut être un peu trop là, mais on soigne son dépit comme on peut, hein?)

Alors, j’ai ressorti toutes mes palettes nudes, et là, on va en bouffer des make up nudes sans Naked.

La Naked ne veut pas de moi, hé bien je ferais sans elle !

J’ai donc ressortie ma BOS II (pour laquelle on a couru les séphoras il y a un an à peine, comme quoi plus les choses changent, blablabla… pour faire ça.

Teint

Mélange de Studio fix fluid NW15 et de fond de teint Healthy mix bourjois coloris Vanille

Erase paste teinte 1 Benefit

MSF light Mac

Blushcreme Joie de vivre Mac (Edition limitée)

Yeux

PP UD

Fard Sellout sur la paupière mobile et en touche lumière

Half baked dans le creux et en externe

Fard Mékong de Nars dans le creux externe (petit v)

Liner gel maybelline

Mascacra colossal maybelline

Lèvres

Crayon à lèvres Redd de mac en base

Rouge à lèvres Viva glam Cindy par dessus.

Pas terrible cette photo, enfin bon….

C’est pas le maquillage de l’année, c’est vite fait et assez basique mais j’allais à une réunion, j’allais pas me maquiller comme Kimera non plus!

Au fait, tu te rappelles de Kimera?

Elle avait des maquillage de folie, à côté Lady gaga c’est peanuts!

Regarde

Je ne t’ai pas menti, hein?

Quand je la voyais à la télé gamine, j’étais fascinée par ses maquillages!

Bon bah voilà, tu en sais un peu plus sur moi du coup!

Tu sais aussi que la Naked palette je vais faire sans (enfin, je dis ça, si je la trouve lors de mes péregrinations shoppingesque, je te promets pas que je ne l’achéterais pas, hein!On ne change pas une addict!).

Voilà, c’est tout…Pour le moment

Hasta la vista Baby!

Rendez-vous sur Hellocoton !


coded by nessus

1 Comment on Plus les choses changent, plus elles restent les mêmes…(Joie de vivre, nostalgie et maquillage sans Naked palette!!!)

  1. Fanny
    14 septembre 2010 at 22 h 34 min (7 années ago)

    Bon ben tu m’as convaincue de voir tes 2 films cultes la Miss ! Ca n’a pas trop mal vieilli j’espère ? ^^
    Merci pour la rétrospective Carpenter, j’aime beaucoup même s’il m’en reste un paquet à voir!
    J’avais louché sur les Masters of Horror, et pareil tu m’as donné envie de les voir ! Je sens ma période « films d’horreur  » qui revient grâce à toi

    Et.. Kimera !!! Rhaaa mais moi aussi j’étais super impressionnée par ce bout de bonne femme et ses maquillages de dingue, je saoulais mes parents à essayer de chanter comme elle (oui oui, j’étais persuadée de bien faire, mais avec le recul… mmh j’étais ptet si forte que ça…
    Mais il n’y a pas eu de bris de glace (enfin je crois )

    Répondre

Leave a Reply